Les grands enjeux à Outremont : Les artères commerciales

Les citoyens d’Outremont se sont prononcés par référendum le 20 novembre 2016 pour maintenir les artères commerciales...commerciales. Ce vote doit être respecté par le conseil qui sera élu le 5 novembre 2017.  Lestrois artères commerciales d’Outremont, Laurier, Bernard et Van Horne avec chacune sa personnalité, sont des espaces publics par excellence et doivent être la base du dynamisme non seulement économique, mais aussi culturel du quartier. Il doit s’y passer quelque chose, le citoyen doit y être invité. L’arrondissement a le devoir d’organiser des activités et il doit avoir également celui de soutenir , aux plans financier et logistique, les organismes partenaires qui font un travail considérable.  Nous n’avons qu’à penser à l’extraordinaire activité «les glaces» organisée par les Amis de la place Marcelle Ferron, à la chasse au trésor que nous a offerte récemment Outremont en Famille. Outremont a la chance d’avoir un fabuleux réseau de bénévoles, nous devons les encourager. Ils complètent et parfois suppléent le travail de l’administration.

Les commerçants en se regroupant sont également très dynamiques. L’avenue Laurier est d’ores et déjà constituée en SDC (société de développement commercial), association à but non lucratifqui vise le développement économique. Elle devient de ce fait un organisme partenaire de l’arrondissement. Elle vient d’ailleurs de se voir octroyer un budget pour organiser une activité de Noël.

L’avenue Bernard est également en processus de création de SDC et organise elle aussi des activités.

L’avenue Van Horne, qui est beaucoup plus grande , va devenir le poumon commercial du secteur Nord. L’arrondissement doit lui offrir tous les services d’accompagnement pour l’aider à se constituer en SDC.

Les usagers des rues commerciales doivent s’y sentir à l’aise, dans une ambiance conviviale. Des trottoirs élargis, de nouvelles placettes , des saillies végétales, plus de passages piétons, du nouveau mobilier urbain favoriseraient leur confort, qu’ils soient piétons, cyclistes ou à mobilité réduite.